Vidéos


Leonardo Leo, Salve Regina : « O Clemens »

Une magnifique aria du Salve Regina de Leonardo Leo, un compositeur napolitain du XVIIIè siècle. Magali Léger chante ici avec son groupe de musique ancienne RosaSolis, à l'église parisienne de Saint-Leu Saint-Gilles, dans le cadre du projet L'Autre Saison des Dissonances de David Grimal.
Les CD de RosaSolis :
Haendel || Pergolèse et Porpora || Boccherini

Haendel, Il Delirio Amoroso: « Un pensiero voli in ciel »

Lors de ce mémorable concert au Théâtre des Champs-Élysées pour les dix ans du Concert d'Astrée, Magali Léger interprète Un pensiero voli in ciel, extrait de Il Delirio Amoroso de Haendel. Elle est accompagnée au violon  par Stéphanie-Marie Degand, et bien sûr les musiciens du Concert d'Astrée sous la direction d'Emmanuelle Haïm.
CD Une fête baroque - Lien


Michaël Levinas : « La Passion selon Marc »

Cet oratorio composé dans le cadre des 500 ans de la Réforme reprend l'esprit des Passions de Bach pour l'adapter à notre temps, et relie d'un trait douloureux et oecuménique la Passion du Christ et la Shoah, au moyen d'une musique spectrale saisissante. Une plongée vertigineuse dans la création musicale du XXIè siècle...

Rameau, Maître à danser : « La Naissance d'Osiris »

Un extrait de La Naissance d'Osiris, l'une des deux petites pièces de Rameau composant ce superbe spectacle des Arts Florissants, qui tourne dans le monde entier depuis sa création en 2014. Sous la direction de William Christie, dans une mise en scène chorégraphiée de Sophie Daneman, Magali Léger incarne ici une Pamilie particulièrement mutine.
DVD Rameau, Maître à Danser - Lien


Vincent Scotto : « J'ai deux amours »

Dans un tout autre genre, mais auquel Magali Léger se consacre régulièrement avec l'ensemble Contraste, cette célèbre chanson de Vincent Scotto, est reprise dans leur spectacle Joséphine Baker - Paris mon amour.

Carlos Gardel : « El día que me quieras »

Et puisque l'on évoque l'ensemble Contraste et Magali Léger, quelques images de leur rencontre, avec des solistes de renom, Karine Deshayes, Geneviève Laurenceau, Johan Farjot, pour cette interprétation étonnante de El dia que me quieras.
CD Café 1930 - Lien